MICHELIN E2

Puy-de-Dôme (63) - Site de Ladoux
Nature du projet Bâtiment R&D
Lieu Puy-de-Dôme (63) - Site de Ladoux
Client / Maître d'ouvrage MFP Michelin
Domaine / Programme Industrie / développement durable
Mission BASE + Mob
Statut ACT en cours
Calendrier 2023 / 2024
Coût HT NC
Surface 2 500m²
MICHELIN E2

Le site de Ladoux avec Urbalad, le E50, va représenter à terme un véritable secteur de recherche pour Michelin. Il s’agit donc de s’inscrire dans cette dynamique en imaginant un bâtiment tourné vers le futur tout en restant intemporel. Un bâtiment qui s’harmonise avec les autres bâtiments pour créer un ensemble cohérent et unitaire tout en gardant sa propre identité. L’unité dans la diversité !

Ce projet d’extension s’attache à respecter et valoriser l’existant comme si ce projet avait toujours été présent (réutilisation du même type de bardage, harmonie de couleur…). L’idée est de redonner une certaine force à un bâtiment de forme simple en venant abouter une tête de proue pour créer un repère emblématique.

Un bandeau périphérique vient relier les différentes façades entre-elles. Ce bandeau à plusieurs utilités : d’une part il vient masquer les grilles de ventilations disgracieuses des centrales de traitement d’air et d’autre part de façon subtile et sans en dévoiler totalement l’usage ni la fonction fait écho par le design des ses perforations à des bulles d’eau, un des différents composants de l’hydrogène ! Un motif en « H » pourrait être étudié créant ainsi un rappel avec la resille d’Urbalad.

Les façades en profilés de verre translucides permettent un apport généreux en lumière naturelle pour un bon confort d’usage des bureaux tout en préservant la confidentialité et le secret industriel inerrant à l’activité.

D’un pont de vue environnemental le fait de rompre avec la démolition systématique et de choisir la réhabilitation / transformation s’inscrit dans une démarche responsable et de bon sens. Il faut en effet considérer chaque bâtiment qui tient debout comme une ressource.

Le végétal sera réintégré au projet par la création d’un bel espace vert planté d’un arbre de grande dimension, limitant ainsi les surfaces perméables et diminuant aussi les effets d’îlots de chaleur. En façades, des treilles végétales périphériques viendrons accompagner la reconquête de la nature et ainsi tenter de réconcilier l’Homme avec elle.